Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 163
Creative Commons License

Paule Hochuli, Bibliothèque de Genève, pour e-codices, 2019.

Titre du manuscrit: Frère Laurent, « Somme le roi » ou « Livre des vices et des vertus ».
Origine: Nord de la France
Période: Troisième quart du XVe siècle
Ancienne Cote: N° 88 (Petau)
Support: parchemin
Volume: (I-II) gardes ant. + 99 f.
Format: 290 x 205 mm
Numérotation des pages:
  • Foliotation en chiffres romains de I à CII. Les folios XXVI, XXVII et XXXVII ont été lacérés.
  • Foliotation moderne en chiffres arabes au crayon gris
Composition des cahiers:
  • 1 bifeuillet (le premier collé sur le contreplat) + 3 quaternions (f. 1-8v ; 9-16v ; 17-24v) + 2 quaternions incomplets (25-30v –f. 2, 3 ; 31-37v –f. 5) + 7 quaternions (38-45v ; 46-53v ; 54-61v ; 62-69v ; 70-77v ; 78-85v ; 86-93v) + 1 ternion (94-99v).
  • Il manque les folios XXVI et XXVII. Au bas du folio 25v, une main du XVIIIe s. (?) a écrit « Il manque ici 2 feuillets soit 4 pages ».
  • Il manque le folio XXXVII. Au bas du folio 34v, la même main a écrit « Il manque ici 1 feuillet soit 2 pages »
Etat: bon ; quelques traces d’humidité
Mise en page: Cadre de justification : 190/192 x 124/128 mm ; écriture à longue ligne; 37 lignes ; réclames, piqûres
Type d'écritures et copistes: Ecriture bâtarde
Décoration:
  • Les enluminures ont été peintes à partir d’instructions dans le manuscrit que l’on retrouve également dans un groupe de 7 manuscrits datés des années 1294-1311 (Paris, Bibl. Mazarine 870 ; London, Brit. Libr. Add. 54180 ; London, Brit. Libr. Add.28162/Yates ; Paris, BnF fr. 938 ; Hannover, Niedersächsische Landesbibl. 182; Paris, Bibl. Arsenal 6329; Milan, Bibl. Ambrosiana H 106 sup.). Suivant l’étude de ces 7 manuscrits, le programme d’illustration se composait d’un cycle de 15 images (Brayer et Leurquin-Labie, p. 33-35). Plus précisément, le manuscrit de Genève est réalisé d'après la copie destinée à la duchesse de Bretagne, Isabeau Stuart, datée de 1464 (BnF, fr. 958).
    L’exemplaire genevois contenait à l’origine neuf des quinze images. Il manque deux images suite à la lacération du manuscrit : le Jugement dernier et Jésus-Christ trônant au sommet d’une montagne entouré de ses disciples. L’enluminure au f. 53 n’appartient pas au cycle des quinze images.
    Aubert attribue les enluminures à une « école française du nord », Gagnebin à un peintre vraisemblablement breton.
    Sont indiqués entre parenthèse, en chiffre romain, les images suivant le cycle iconographique (Brayer et Leurquin-Labie, p. 36-40).
    • F. 1 (I). Peinture à deux compartiments : en haut Moïse reçoit les tables de la Loi et les montre aux Hébreux ; en bas, les Juifs renégats adorent le veau d’or.
    • F. 4 (II). Les douze apôtres, groupés autour d’un livre ouvert, reçoivent l’inspiration du Saint-Esprit sous forme d’une colombe. (Instructions au F. 3v)
    • F. 6 (III). Paysage avec un bras de mer. Au premier plan figure la Bête de l’Apocalypse dont les sept têtes représentent les sept péchés capitaux. Au second plan saint Jean. (Instructions au F. 5v)
    • F. 33v (V). Le jardin des vertus représenté par sept arbres (les vertus) entourant un arbre principal (Jésus-Christ) et sept fontaines (les dons de l’Esprit) qui l’arrosent, où puisent sept jeunes-filles (les pétitions du Pater) (Instructions au F. 33)
    • F. 42 (VII). Les apôtres reçoivent le Saint-Esprit en forme de colombe descendant du ciel.
    • F. 45 (VIII). Peinture à deux compartiments : les 4 vertus cardinales avec en haut Prudence et Attrempance ; en bas Force et Justice. (Instructions au F. 44v)
    • F. 48 (IX). Peinture à deux compartiments. Dans la partie supérieure, une figure allégorique féminine symbolise l’humilité ; à droite, l’orgueil est figuré par le roi Ocozias précipité d’une tour ; en bas le pécheur prie devant un autel alors que l’hypocrite détourne son regard de l’autel. (Instructions au F. 47v)
    • F. 53. Chœur des élus. En haut, la Trinité. Banderole : « Effundam de spiritu meo super omnem terram » (Instructions au F. 52v)
  • Lettres champiées, fourrées
  • Cadelures
  • Rubriques
Ajouts:
  • Page de garde : tampon à l’encre « Bibliothèque publique de Genève » (courant XIXe siècle)
  • F. 99v: tampon à l’encre « Bibliothèque publique de Genève » (courant XIXe siècle); note manuscrite : « Georges amy a tous » ?
Reliure: Ais recouverts de veau estampé à froid ; sur le plat, filets et entrelacs d'argent et fleurons dorés avec une inscription, en lettres dorées, "Le livre de bonnes meurs, en françois" ; nervures sur le dos.
Matériel supplémentaire: Plat postérieur : deux étiquettes imprimées: l’une se dépliant « 163. MS FRANÇAIS – LE LIVRE DES VICES ET DES VERTUS SUR VELIN. 15me siècle. Donné en 1742 (sic) par A. Lullin »; l’autre placée dans une pochette papier « La Somme le Roi de frère Laurent Fin XVe s. Avec une note pour le miniaturiste prise pour une rubrique et reproduite par le copiste. Legs A. Lullin ms fr. 163 »
Sommaire:
Frère Laurent, dominicain, écrivit la « Somme le roi » en 1279 à la demande du roi de France Philippe III le Hardi. Cette œuvre est un manuel d’instruction morale et religieuse dans lequel sont décrits les vices et les vertus pour l’édification des laïcs. Elle s’ouvre sur les Commandements de Dieu et les Articles de la foi. Frère Laurent a ensuite compilé les deux premiers traités du « Miroir du monde » anonyme (l’Eloge de la vertu et les Sept péchés mortels) en en modifiant l’ordonnance. Il a finalement complété l’ouvrage par un Traité des vertus. L’incipit du texte attribue de façon erronée l’œuvre à Thomas d’Aquin.
  • F. 1v Incipit: Cy commamce le tres proffitable livre des vices et vertuz en françoys que composa et fist ung frere de l’ordre des freres prescheurs nommé sainct Thomas d’Aquin en l’an de l’incarnacion Nostre Seigneur mil deux cens soixante dix neuff a la requeste de Philippes roy de France
    • (F. 1v-3v) 1er traité. Les 10 commandements
    • (F. 4-5v) 2e traité. Les 12 articles de la foi (Credo)
    • (F. 6-25v) 3e traité. Traité des vices
    • (F. 26-33) 4e traité. Eloge de la vertu (Le début du 4e traité occupait les folios XXVI et XXVII)
    • (F. 33-99) 5e traité. Traité des vertus Et pour ce je ne sauroye dire fors baboyer chose suffisante, dont je ne vieulx ores plus dire, mais parfine ma matiere a la gloire de Dieu du ciel a qui en soit tout l'onneur et qui nous maint en sa gloire, la ou est pardurable vie. Ce nous ottroit le filz de Dieu et de la Vierge Marie. Amen.
  • F. 99 Explicit: Le libvre compila et parfist ung frere prescheur, a la requeste du roy de France Philippe, en l'an mill deux centz sexante dix neuff. > Cest libvre nommé le libvre des vices et des vertuz <
    Les folios lacérés numérotés XXVI, XXVII et XXXVII contenaient les paragraphes 1 à 31 du chapitre 41 et 65 à 87 du chapitre 50, ainsi que deux miniatures (Brayer et Leurquin-Labie, p. 489)
    • Edition ancienne:
      • « La Somme des vices et vertus [par Frère Laurent, abrégé] », (Paris), 1499-1503
      Edition moderne:
      • La « Somme Le Roi » par Frère Laurent publiée par Edith Brayer et Anne-Françoise Leurquin-Labie, Paris, Société des Anciens Textes français, 2008
Provenance du manuscrit:
  • Deux écussons ont été lavés au F. 1. Aubert distingue des armoiries d’or à trois roses (ou tourteaux) de gueule. Deux lévriers blancs entourent l’un des écussons.
  • Collection Petau (n°88)
Acquisition du manuscrit: Bibliothèque de Genève (Legs Ami Lullin, 1756)
Bibliographie du manuscrit:
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, p. 120-122.
  • Bernard Gagnebin, L'enluminure de Charlemagne à François Ier, Genève, 1976, p. 107-108.
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, p. 404-405.
  • La « Somme Le Roi » par Frère Laurent publiée par Edith Brayer et Anne-Françoise Leurquin-Labie, Paris, Société des Anciens Textes français, 2008, p. 489-490.
Bibliographie générale:
  • Edith Brayer, « Laurent (Frère) », dans Dictionnaire des lettres françaises : le Moyen Age, La Pochothèque, Fayard, 1992, pp. 921-922.
  • Richard H. et Mary A. Rouse, Manuscripts and their Makers. Commercial Book Producers in Medieval Paris, 1200-1500, 2 vol. Turnhout-Londres, 2000, vol. 1, p. 145-171, notes 1-165.
  • Frédéric Duval, Lectures françaises de la fin du Moyen Age. Petite anthologie commentée de succès littéraires, Textes Littéraires Français, 587, Genève, Droz, 2007, p. 56-59.
  • Anne-Françoise Leurquin. Somme le roi, Oxford University Presse, 1996.
  • Anne-Françoise Leurquin, « Mise en page et mise en texte dans les manuscrits de la Somme le Roi », dans La mise en page du livre religieux, XIIIe-XXe siècle: actes de la journée d'étude de l'Institut d'histoire du livre organisée par l'École nationale des chartes, Paris, 13 décembre 2001, Paris, 2004, p. 9-25.
  • Anne-Françoise Leurquin, « La Somme le roi : de la commande royale de Philippe III à la diffusion sous Philippe IV et au-delà », dans La moisson des lettres: l'invention littéraire autour de 1300, dir. Hélène Bellon-Méguelle, Olivier Collet, Yasmina Foehr-Janssens et Ludivine Jaquiéry, Texte, Codex et Contexte, Turnhout, Brepols, 2011 : p. 195-212.
  • Jean-Luc Deuffic, "Instructions à l'enlumineur : l'exemplaire du « Livre des vices et des vertuz » de la duchesse de Bretagne, Isabeau Stuart (1464)", blog pecia, 28 mai 2012.