Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 179
Creative Commons License

Brigitte Roux, e-codices, 2019.

Titre du manuscrit: Jean d’Auton, Epistre d’Hector au roy
Origine: Lyon, Maître de l'Entrée (de François Ier)
Période: peu après 1511
Ancienne Cote: n° 69 (collection Petau)
Support: Parchemin
Volume: I + 14 folios
Format: 25.5 x 17.3 cm
Numérotation des pages: foliotation moderne au crayon gris, en chiffres arabes (1-14), dans l’angle supérieur droit du recto
Composition des cahiers: 1 feuillet de garde + 1 bifeuillet (1-2v) + 1 sénion (3-14v)
Mise en page: 1 colonne ; 26 lignes ; réglure à l’encre rouge et traces de piqûre ; cadre de justification : 17 x 10,2 cm
Type d'écritures et copistes: écriture bâtarde, 1 seule main
Décoration: 1 pleine page attribuée au Maître de l’Entrée (de François Ier), un enlumineur actif à Lyon
  • f. 2v A gauche, le héros troyen Hector, vêtu d’une armure dorée à l’antique, remet un livre à un satyre (mi-homme, mi-animal), en présence d’une troupe de soldats en armure, hérissée de lances, qui sont alignés au second plan. La plupart des soldats sont casqués, à l’exception des plus âgés d’entre eux, qui portent la barbe et une couronne de laurier. La scène d’offrande se déroule sur un pré planté d’arbres et ceint d’un haut mur. La pleine page est encadrée d’une bordure dorée, cernée d’un fin trait rouge. Ce frontispice s'inspire des derniers vers de l’Epître (éd. Armstrong et Britnell, vv. 561 et suivants).
  • f. 3r : initiale ornée R, où le corps de la lettre et les motifs végétaux sont exécutés en or, sur fond rouge et deux signes de paragraphe orné, rouge et bleu.
Reliure: Veau brun, estampé à froid, avec représentation de fleurs de lys, de formes géométriques
Sommaire:
L'Epistre d’Hector au Roy a été attribué pendant longtemps à Jean Lemaire de Belges, historiographe de Louis XII. Cette attribution doit être révisée depuis l’édition d’Adrian Armstrong et Jennifer Britnell (2000). En effet, ce texte est l’œuvre de Jean d’Auton, Jean Lemaire étant quant à lui l’auteur de l’Epistre du roy à Hector. Le moine bénédictin Jean d’Auton (v. 1466-1528) a occupé la charge de chroniqueur de la cour auprès du roi Louis XII. Il se nomme à la fin de l’incipit de l’Epistre d’Hector au roy dans un manuscrit enluminé par Jean Bourdichon, vers 1512 (Saint-Pétersbourg, Bibliothèque nationale, fr. F. v.XIV.8, fol. 66v) : « Frere Jehan D’Auton Abbé d’Angle – abbaye dans le Poitou – et hystoriographe dudict seigneur ». Son nom est absent de la copie de Genève. Ce texte est probablement le résultat d’un concours littéraire consistant à écrire des épîtres fictives, venues des Champs Elysées et adressées au roi, que cet auteur lance vers 1511, un concours auquel a participé, entre autres, Jean Lemaire.

  • ff. 3r-14v Jean d’Auton: Epistre d’Hector au Roy f. 3: >Epitre faicte et composee aux Champs Elisees par le preux Hector de Troye la grant, transmise au tres chrestien roy de France, Loys douziesme de ce nom< La rubrique est suivie du nom « Hector », transcrit en rouge et introduit par un signe de paragraphe bleu. Roy des francois Loys tres chrestien / Prens s’il te plaist ceste epistre et la tien / Et la recoiy quoy quelle soit yssue / De rude main et grossement tissue …–… f. 14v Et en feront histoires et cronicques / Pour publier tes œuvres magnifiques / et te donner ores presente gloire / Et en future eternelle memoire. >Fin<
    Edition
    • Jean Lemaire de Belges, Epistre du roy à Hector et Jean d’Auton, Epistre d’Hector au roy, éd. Adrian Armstrong et Jennifer Britnell, Paris : Société des Textes Français Modernes, 2000
Origine du manuscrit: A la fin du manuscrit (f. 14v), ex-libris : « Ce livre est a moy Jehan Sala ». Jean Sala (v. 1460- ap. 1535), capitaine de Lyon (en 1511, 1516-1523, 1535) est le demi-frère de Pierre Sala (av. 1457-1529), auteur et amateur d’antiquités, qui est au service du dauphin (le futur Charles VIII), puis valet de chambre de Louis XII. Giovanni Palumbo a procédé à la reconstitution de la librairie des deux frères dont il a repéré 24 volumes qu’il classe en quatre groupes : les manuscrits possédés par Pierre, ceux ayant appartenu à Pierre puis à Jean, ceux possédés par Jean, et les cas douteux. Le manuscrit de la Bibliothèque de Genève (n° 10 du « catalogue » dressé par Palumbo) appartiendrait à la deuxième catégorie, soit à Pierre puis à Jean Sala. En effet, alors même que l’ex-libris indique Jean Sala, la présence sur le plat postérieur d’une inscription en grandes lettres : « Riens ou cela, j’atans l’eure » permet de ranger ce manuscrit dans ce groupe, si l’on s’accorde sur le fait qu’il s’agit bien de la devise de Pierre (voir les réserves de Palumbo lui-même, p. 531).
Provenance du manuscrit: Collection Petau (n° 69)
Acquisition du manuscrit: Legs Ami Lullin (1756)
Bibliographie:
  • Jean Sénebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, pp. 431-432.
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, pp. 150-151.
  • Jean Lemaire de Belges, Epistre du roy à Hector et Jean d’Auton, Epistre d’Hector au roy, éd. Adrian Armstrong et Jennifer Britnell, Paris : Société des Textes Français Modernes, 2000, pp. LVII-LIX et passim.
  • Giovanni Palumbo, « Des livres verrez cent, A vostre choiz, du grant jusqu’au mineur », A propos de la bibliothèque de Pierre et Jean Sala, Studi francesi, 156, 2008, pp. 528-541.
  • Paule Hochuli, Catalogue des Manuscrits français (1-198), Genève, 2011, p. 321.