Genève, Bibliothèque de Genève, Ms. fr. 164
Creative Commons License

Paule Hochuli, Bibliothèque de Genève, pour e-codices, 2019.

Titre du manuscrit: Jacques Legrand, Livre des bonnes meurs
Origine: Paris, Maître du Froissart de Philippe de Commynes
Période: circa 1470
Ancienne Cote: N° 41 (collection Petau)
Support: Parchemin
Volume: (I-II) gardes ant. + 96 fol.
Format: 295 x 210 mm
Numérotation des pages: foliotation ancienne, en chiffres arabes, à l'encre
Composition des cahiers: 1 bifeuillet (premier feuillet collé sur le contre-plat) + 1 feuillet isolé (cousu au bifeuillet qui le précède) + 12 quaternions (f. 1-8 ; 9-16 ; 17-24 ; 25-32 ; 33-40 ; 41-48 ; 49-56 ; 57-64 ; 65-72 ; 73-80 ; 81-88 ; 89-96)
Etat: Bon
Mise en page: Cadre d’écriture : 175 x 113 mm ; réglure à l’encre rouge ; piqûres, réclames ; 1 col. de 30 lignes. Bouts de ligne ; couture (f. 92v)
Type d'écritures et copistes: Ecriture bâtarde à longues lignes
Décoration:
  • Enluminure attribuée au Maître du Froissart de Philippe de Commynes (voir Gagnebin); également connu sous le nom de Master of the Harley Froissart, d'après un manuscrit portant cette cote à la British Library. Cet enlumineur est peut-être à identifier à Philippe de Mazerolles (voir Hans-Collas et al., Manuscrits enluminés des Anciens Pays-Bas méridionaux, Paris, 2009, vol. 1, p. 174-176).
    Frontispice (f. 3) : représentation de la chute des anges rebelles. Le Père céleste, vêtu d’une robe verte, siégeant sur un trône doré, frappe de sa lance les démons aux corps monstrueux qui s’apprêtent à faire l’escalade du paradis. Cadre richement décoré avec des fleurs, des fraises, des rinceaux, des arabesques et des feuilles de vigne enluminées, ainsi qu'avec des créatures fantastiques
  • Lettrines dorées ou bleues, sur fond rouge ou bleu, ornées et remplies de scènes en camaïeu, avec prolongement marginal sous forme de rinceaux
  • Bouts de ligne
Ajouts:
  • Sur le feuillet collé sur le contre-plat, annotation à l’encre relative à une conversion de monnaie et le chiffre « 41 » ; cote d’inventaire « m. f. 164 » au crayon à papier
  • Sur la garde antérieure, inscription à l’encre « Le livre de bonnes meurs » et deux numéros d’inventaire: 19 (biffé) et 44 ; tampon à l’encre de la Bibliothèque de Genève
  • Sur le contre-plat extérieur, au crayon gris « Inv. 376 » et étiquette imprimée glissée dans une pochette « Le Livre des bonnes mœurs de J. Le Grand. Fin du XVe s. La miniature représente la chute des anges rebelles. Legs A. Lullin ms. fr. 164 ». Etiquette imprimée « Bibliothèque de Genève-Mss Inventaire 376 »
Reliure: Basane gaufrée et estampée de fleurs de lys, de roses, d'aigles et de cerfs
Sommaire:
Jacques Legrand, moine augustin (ca 1360-ca 1415-1418), a composé son Livre de bonnes meurs en 1410 pour Jean, duc de Berry. Le texte est une adaptation libre du Sophilogium (quatrième traité du livre II et les quatre traités du livre III), œuvre rédigée en latin vers 1398-1399, du même auteur. Il est conservé dans 73 manuscrits (voir Beltran).
La première rédaction de ce texte est datée de 1404, la rédaction définitive de 1410. L’exemplaire de la Bibliothèque de Genève présente la première rédaction.
  • f. 1 Cy commence la table du livre de bonnes meurs composé par Frere Jaques le Grant, religieux de l’ordre de Saint Augustin, lequel livre est divisé en cinq parties principales
  • f. 2v >Cy aprez commence la premiere partie de ce livre, laquele parle du remede qui est contre les sept pechez mortelz. Et premierement comme orgueil desplaist a Dieu. Premier chappictre <
  • f. 3 Tous orgueilleux se veulent a Dieu comparer en tant qu’ilz se glorifient en eulz mesmes et aux biens qu’ilz ont, desqueles choses la gloire est deue principaument a Dieu
  • f. 37v >C’est la seconde partie de ce livre, laquele parle de l’estat des gens d’eglise. Et premierement comme on doit honnorer l’eglise et avoir en reverence. XIX<
  • f. 44r-44v >Cy aprez ensuit la IIIe partie de ce livre, laquele parle de l’estat des seigneurs temporelz et de toute chevalerie. Et premierement comme les princes doivent estre piteux. XXIIII <
  • f. 58 >Cy aprez ensuit la quarte partie de ce livre. Et parle le premier chappictre de l’estat des riches et comme ilz ne se doivent point en leurs grandes richesses gloriffier ne en icelles eulz fier. XXXIIe chappictre<
  • f. 76v >Cy ensuit la cinquieme partie de ce livre et parle le premier chappictre comme la vie de ce monde est breve et de petite duree. XLV<
  • f. 92 Et n'est mie doubte que se tu meurs en mauvais estat, en icelle heure tu seras condempné. Et se tu meurs en grace, en icelle heure tu seras sauvé ou en voye de sauvement. Parquoy il appert que pou vault l'esperance de ceulz qui dient que le monde durera moult longuement. >Cy fine le livre de bonnes meurs.<
  • f. 92v-96v : Blanc
Provenance du manuscrit: Collection Petau (n°41)
Acquisition du manuscrit: Bibliothèque de Genève (1756). Legs Ami Lullin
Editions anciennes :
  • Livre de bonnes meurs, Chablis, Pierre Le Rouge, 1er avril 1478
  • Cy commence le livre des bonnes meurs composé par frère Jaques Le Grand, religieux de saint Agustin, Genève, Louis de Cruse [ca 1480]
Edition moderne :
  • Jacques Legrand, Archiloge Sophie et Livre des bonnes mœurs, éd. Evencio Beltran, Paris, Champion (Bibliothèque du XVe siècle, 49), 1986, 431 p.
Bibliographie du manuscrit :
  • Hippolyte Aubert, Notices sur les manuscrits Petau, Paris, 1911, pp. 122-123
  • Bernard Gagnebin, L'enluminure de Charlemagne à François Ier, Genève, 1976, p. 121
  • Jean Senebier, Catalogue raisonné des manuscrits, Genève, 1779, pp. 405-407
Bibliographie générale :
  • Evencio Beltran, « Jacques Legrand. Sa vie et son œuvre », dans Augustiniana, t. 24 (1974), pp. 132-160
  • Evencio Beltran (éd.), Jacques Legrand, Archiloge Sophie et Livre des Bonnes Meurs, Bibliothèque du XVe siècle, Paris, Champion, 1986
  • Isabelle Delaunay, Jean-Baptiste Lebigue et al., L'enluminure en France au temps de Jean Fouquet, Paris, 2003, pp. 48-56
  • Ilona Hans-Collas, Pascal Schandel, Hanno Wijsman (éd.) et François Avril (éd.), Manuscrits enluminés des anciens Pays-Bas méridionaux, Paris - Louvain, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits - Université catholique de Louvain (Katholieke Universiteit Leuven), Centre de recherche Illuminare, 2009, pp. 174-182
  • Sylvie Lefèvre, « Jacques Legrand », dans Dictionnaire des Lettres Françaises : Le Moyen Age, La Pochothèque, Fayard, 1992, pp. 733-734
  • Paris, 1400. Les arts sous Charles VI, catalogue d'exposition du Musée du Louvre, Fayard, Paris, 2004, pp. 236, 244, 251